Les Arts et le Cœur

0632670697

Elemiah

« Daigne de nouveau, Seigneur, délivrer mon âme, viens à mon secours en raison de ta bonté. »

 

ÉLÉMIAH : Seigneur qui cache son visage dans l’engrenage des affaires humaines : si ton puissant doigt m’a désigné, moi pour modeler ta glaise, protège-moi, aide-moi, ne permets pas que, dans ce jeu, je m’avilisse.

Si je dois vivre toute ma vie sans découvrir l’éternelle source de lumière, suis mes pas, ÉLÉMIAH ; ne permets pas qu’une excessive ambition s’empare de moi ; ne laisse pas tomber, comme une chape de plomb sur mes épaules, un trop lourd karma.

Quand je comprendrai, quand je saurai, quand ta face occulte me sera révélée, mon amour – grand immense --, comme une flèche s’envolera vers Toi.

 

Toi qui construis, toi qui modèles, la matière en mille formes, tu es en train de créer l’éternité.

J’ai mis en toi ma confiance en te confiant ce rôle.

J’ai voulu qu’au travers de toi mes hommes disposent d’une base matérielle qui leur permette de me rechercher.

Mais toi tu les tenailles à un tel point qu’il ne leur reste plus de souffle, plus d’élan, pour entreprendre cette quête dans leur for intérieur.

Oublie un moment tes entreprises, tes conseils d’administration, tes affaires, et cherche ma Face, pour retrouver le souffle de l’Humain afin de restituer sa pureté au cadre naturel que pour toi j’ai créé.

Apaise tes ambitions, fixe-toi des objectifs humains, et la forêt redeviendra forêt et la mer redeviendra mer.

En toi j’ai mis ma confiance pour créer un cadre de vie, un environnement, humain, dans lequel l’homme puisse vivre heureux.

Mais pour nourrir ta convoitise, ta cupidité, tes ambitions, ta vanité, le Monde se meurt, et tu mourras avec lui sans m’avoir découvert.

Maintenant, ici, Je t’appelle.

Maintenant, ici, Je te tends ma main.