Les Arts et le Cœur

0632670697

Achaiah

« L’Éternel est clément et miséricordieux, tardif à la colère et plein de bienveillance. »

 

ACHAIAH : Si l’on m’a élu, moi, pour le dur labeur de te découvrir dans la petitesse des choses, permets, Seigneur, que mon intelligence ne s’égare pas dans le labyrinthe des combinaisons multiples que présente ton œuvre matérielle.

Ne veuille pas que mon intellect se sépare de la source, jaillissante d’éternelle lumière ; fais que je sache discerner ce qui est primordial, caché et déguisé dans les formes passagères.

Fais que le message que je dois laisser à mes frères soit une voie vers l’unité, de la sorte que, par mon travail patient, les hommes puissent apercevoir des lumières d’autres dimensions.

Que je n’étouffe pas, Seigneur, dans mes petites certitudes ; ne m’enferme pas dans les dogmes scientifiques.

Donne-moi l’audace de pousser mon intelligence toujours au-delà ; la hardiesse de ne m’identifier avec aucune vérité passagère, en confondant ma lumière avec Ta Lumière.

De ce point d’évolution où Toi tu m’as placé utilise, ACHAIAH, tous mes ressorts humains pour que l’Œuvre de la Création se poursuive avec Force et Vigueur.

 

Parmi les petites choses, tu trouveras ma Vérité.

La Nature est l’un de mes livres Sacrés ; elle est un livre qui contient ma Loi sans tergiversations, sans fausses interprétations.

Par ce Livre n’est passé aucun ignorant traducteur pour y inverser les concepts.

Pèlerin, charge sur ton dos le sac de la patience et va-t-en m’observer dans mon naturel élément.

Étudie-moi dans la fleur, et dans l’arbre, dans le brin d’herbe, et j’inspirerai ton intelligence pour que tu puisses trouver la réponse demandée par ta soif de Vérité.

N’essaie pas d’élaborer des théories, avant d’avoir été le témoin de mes processus Naturels.

Observe, médite, et charge lentement, progressivement, le sac de ta patience, qui jamais ne doit se vider.

Tu ne diras plus « Maintenant je sais, maintenant je comprends » parce que la Vérité jour après jour elle se fait, et la connaissance apportée par cette Vérité est capable de tout modifier.

Chaque jour Je suis distinct, divers, et si tu veux me suivre, Pèlerin, tous les jours tu devras essayer de comprendre ce qu’il y a de différent, de changé, en Moi.

A ce jeu de savoir et de comprendre, ce que de nouveau chaque jour apporte, Je t’invite, Pèlerin, Je t’attends là, dans l’Arbre, dans la Fleur, dans le brin d’Herbe.