Les Arts et le Cœur

0632670697

Exposant

Articles

Je vous partage différentes recherches et connaissances dans cette espace :

Le Végétarisme, c'est quoi ?

En ce qui me concerne, pendant les 40 premières année de ma vie, j'ai mangé de la viande deux fois par jour, à l'image de la société du milieu des années soixante. En 2002 j'ai commencé à travailler dans une boutique Bio de Montreuil sous bois. J'ai découvert le bio, surtout des produit que je ne connaissais pas, pâtes demi-complètes voire complètes. Des laits végétaux, des légumineuses et des variétés de riz, pâtes et céréales nouvelles. Petit à petit j'ai oublié de manger de l'animal. Quand 3 ans plus tard mon Maître spirituel m'a proposer de franchir le pas de devenir végétarien, je n'ai eu aucune hésitation.                                                                                                                                                                                         Éric Soulié

Bien-sûr, il ne serait être question de règle dans tout ce qui concerne la façon de se nourrir. A l'image de tout ce qui est dans la nature, l'équilibre alimentaire est un objectif qui mène au bien être. Plus l'alimentation est variée plus les besoins de notre corps sont comblés.

Cette habitude de manger de la viande est très récente. Juste après la seconde guerre mondiale. L'agriculture et l'élevage sont devenus intensifs. Chez l'être humain, les intestins sont trop long et il n'y a pas les enzymes adéquats pour dissoudre les viandes. La conséquence directe est qu'il y a fermentation. Nous avons tous déjà ressenti cette sensation de lourdeur et de somnolence après un repas avec de la viande.

Le fait de modifier son alimentation permet de nous détacher du goût de sang, de faire grandir notre niveau de conscience. La cuisine végétarienne regorge de saveurs et de créativité, avec en plus des produits bio, nous découvrons des produits qui répondent à nos besoins d'aujourd'hui : Produits sans gluten, lait et crème végétales, protéine de toutes sortes, un grand choix de céréales et légumineuses qui permettent d'équilibrer nos repas. Un retour vers notre nature avec nos besoins d'aujourd'hui.

Quand une personne devient végétarienne, très vite la façon de s'alimenter se fait avec plus de conscience. En effet, le corps reprends vite un équilibre naturel qui demande un temps d'adaptation, différents paramètres prennent plus d'importance :

  • Équilibre céréale - légumineuse - légumes (génère une protéine pendant la digestion)

  • Équilibre acide basique

  • Produits laitiers

  • Gluten

  • L'exposition au soleil qui permet de produire la vitamine D est nécessaire

  • Le sucre

  • Le bon gras

  • Le cru et le cuit

  • Aliments anti-diabète

  • Le soja

  • Les huiles

  • Les aliments détox

J'ai abandonné la pêche le jour où je me suis aperçu qu'en les attrapant, les poissons ne frétillaient pas de joie.                                                                                                                                                                    Louis de Funès

Pour s'y retrouver dans les appellations :

  • Omnivore : Qui se nourrit indifféremment d'aliments d'origine animale ou végétale.

  • Végétarien : Régime alimentaire sans chair animale (viande - poisson - crustacé - mollusque - œuf)

  • Végétalisme : Le végétalisme est une pratique alimentaire qui comme tout régime végétarien, retire toute chair animale, ainsi que les produits dérivés des animaux (gélatine - lait - beurre - fromage ...)

  • Végan : Le véganisme est un mode de vie qui n'exploite plus les animaux et les défends de toute cruauté (test en laboratoire, utilisation du cuir, fourrure, laine, soie, cire d'abeille, cosmétique et loisir)


La Saison, le bio, la proximité :

Éric Soulié

Pourquoi  avoir choisi le bio plutôt que le conventionnel :

Bien sur dans l’agriculture biologique, il n’y a pas de pesticide.

N’est-il est pas vital Aujourd’hui pour la planète et ses habitants, d’aller plus loin, de retirer les engrais et autres traitements qui viennent de la chimie ? Avec les pesticides et les traitements chimiques les sols s’appauvrissent, la terre se tasse et une pluie suffit à créer des torrents qui sont responsables des inondations, en pleine période de sécheresse, n’est-ce pas surprenant ?

Les fruits et légumes bio et particulièrement les produits dit « Déméter » apportent tout leur potentiel, dans le conventionnel, les fruits et légumes sont « vides », peu de temps après le repas, les personnes ont faim. Consommer des céréales complètes voir demi-complètes, apporte les fibres dont on a besoin sans les pesticides que l’on retrouve dans les céréales et pain non bio.

 Je vois dans la démarche bio une formidable occasion de revenir à une façon de produire avec du bon sens. Cela n’a pas d’intérêt de produire des fruits et légumes verts, qui rougissent dans les caisses. Je vous invite à goûter des fruits mûris sur l’arbre… Bien sur cela implique une prise en charge commune entre le producteur, le revendeur et le client car la perte est plus importante.  A méditer...

Pourquoi de saison :

Le goût des fruits et des légumes en saison est incomparable. Cuisiner avec des produits de saison stimule notre curiosité et notre créativité. C’est en saison que les fruits et légumes donnent toutes leurs vitamines, sel minéraux …

Le coût de production et les volumes produits en saison favorisent la baisse des prix.

Les producteurs  produisent en pleine terre ou serre non chauffée, moins de pesticides et d’engrais chimiques. En utilisant le savoir de nos anciens et les techniques naturelles avec les outils d’Aujourd’hui, les rendements sont meilleurs quoi que l’on en dise.

L'Agriculture devrait être la première activité de santé. Le paysan doit précéder le médecin.    Pierre Rabhi

Pourquoi la proximité :

Au point de vu économique et environnemental consommer des produits de proximité c’est meilleur pour nous.

C’est aussi une façon de faire revivre les campagnes, de garantir une économie florissante avec toute les choses qui en découlent (démographie, écoles, services, commerces, rénovation des maisons et usines, retraite, moins de camions avions et bateaux donc moins de pollution, valorisation des terres qui actuellement sont vendues pour faire des zones activités…) Sous le prétexte du équitable, on ne fait que déplacer les problèmes (pollution, emploie d’enfants, stress, misère humaine…) D’une façon générale, les choses que nous achetons ne sont pas vendues au prix juste.

L’achat de proximité n’est pas forcément plus cher d’ailleurs et il permet de manger des fruits et légumes mûrs.

Le bon gras :

Eric Soulié

Il y a quatre types de matières grasses dans notre alimentation : les gras mono-insaturés, les gras polyinsaturés, les gras saturés et les gras trans. Celles qui nous gardent en bonne santé :

 

1. Mono-insaturés (oméga-9)

Généralement liquides à la température ambiante

Huile d’olive extra-vierge, d’arachide, de noisette, de sésame, de pistache et d’avocat, amandes, arachides, noix de cajou, pistaches, pacane

Graines de sésame et tahin (purée de sésame blanc)

Beurre d’arachide naturel

L’huile d’olive reconnue pour ces qualités et la longévité des peuples qui en consomment couramment.

 Non seulement les acides gras mono-insaturés peuvent faire baisser le taux de cholestérol sanguin, mais ils contribuent en plus au maintien ou à l’augmentation du taux du « bon » cholestérol.

 

2. Polyinsaturés (oméga-3 et oméga-6)

Généralement liquides à la température ambiante

Oméga-3

Huiles (lin, canola, noix, soja)

Graines de lin, Noix de Grenoble

Oméga-6

Huiles de carthame, de tournesol, de maïs, de soja et de bourrache

Graines de citrouille et de chanvre

A consommer raisonnablement pour ne pas entraver l’action des oméga-3.

 


Les exemples du Monde :

Éric Soulié

Il n’y a encore pas si longtemps la viande était peu courante par faute de moyen de conservation et parce que trop cher. Mes voyages m’ont amené à rencontrer un pays traditionnellement végétarien, l’Inde. Pour nombre de sage de ce pays, un repas doit comporter 10% de vide : juste un petit reste d’appétit.

L’Inde c’est aussi la patrie de la cuisine Ayurvédique :

L’Ayurvéda est plus une médecine préventive que curative. Elle met l’accent sur l’équilibre de l’homme en vantant les mérites de la modération, que ce soit dans l’alimentation, le sommeil, la sexualité ou la prise de médicaments.

La cuisine Ayurvédique est caractérisée par une grande variété de condiments et d’arômes.

L’art Ayurvédique de cuisiner est un art très vaste et profond, et la nourriture savoureuse est l’un de ses principes de base. En ce qui concerne l’art d’utiliser les condiments, cela ne signifie pas seulement de savoir comment on les utilisent pour faire de la nourriture très savoureuse, mais aussi comment l’utiliser pour augmenter la valeur thérapeutique des aliments et comment on adapte son alimentation à sa propre constitution. De même comment et quand nous mangeons sont aussi des choses importantes.

La nourriture devrait être mangée approximativement à la même heure chaque jour.

En général, il est bien que la nourriture soit chaude et un peu onctueuse (huileuse).

Immédiatement après le repas, il est bon de s’accorder au moins 15 minutes pour se relaxer. (Peut être une promenade)

 

Les six saveurs (Rasa) sont une des bases importantes de l’Ayurvéda. Chacune de ces six saveurs devrait figurer dans un repas, car elles sont l’un des moyens les plus directs pour rééquilibrer notre constitution à travers les trois Doshas ou forces vitales :

  • Vata, le mouvement, Air + Ether

  • Pitta, la transformation, Feu + Eau

  • Kapha, la conservation, Terre + Eau


 Les six Rasas :
 Aigre (acide) : Citron, yaourt (dans les légumes, la sauce salade par exemple).
Amer : nécessaire en petite quantité. Plusieurs légumes sont de nature légèrement amère : endive, céleri, asperge, artichaut, roquette, pissenlit…
Piquant (fort) : Les épices sont favorables lorsqu’elles sont utilisées sans excès : fines herbes, piment rouge, gingembre frais, poivre.
Âpre (astringent) : Haricots et lentilles, certains légumes comme les les épinards, les choux, les asperges, le fenugrec.
Salé : le sel, ou naturellement dans les fines herbes et les légumes.
Sucré : Le riz est un aliment naturellement doux, les patates douces, le pain non levé, les céréales, les pâtes et les desserts.


Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester (proverbe indien)


Les Aliments Détox ...

Nom de l'auteur

Les principaux Aliments détox sont :

Artichaut, Radis noir, Ail, Baies rouges, Citron, Pamplemousse, Choux, Betteraves, Persil, Pomme, Asperge, Céréales complètes, Ananas, Brocolis, cerises, cresson, Curcuma, Eau, Gingembre, Sésame, Noix, Thé vert.

1. L'ail : L'ail est très efficace pour combattre les toxines. C'est un aliment qui contient de la phagocytose, ce qui permet à l'organisme de mieux détruire les cellules étrangères. Riche en souffre, l'ail favorise la création de globules blancs, facilitant l'évacuation des toxines. (Attention l’ail brûle à la cuisson il devient toxique et produit de l’acroléine qui irrite le nez)

 2. L'ananas : L'ananas est riche en vitamine C et A, contient de la bromélaïne, une enzyme qui détruit les toxines dans le côlon et facilite la digestion. L'ananas contient aussi une quantité importante d'enzymes anti-inflammatoires, lui permettant d'agir positivement sur la digestion.

3. L'artichaut : Les vertus de l'artichaut sont bien connues dans les pays méditerranéens, où il a longtemps été utilisé comme un purificateur du sang. Excellent aliment pour soulager le foie, l'artichaut est un diurétique très efficace qui stimule l'évacuation des toxines.

4. L'asperge : L'asperge est riche en phosphore, en potassium ainsi qu'en vitamines A et B. C'est un diurétique qui agit aussi comme un léger laxatif. L'asperge facilite l'évacuation des toxines.

5. La betterave : Grâce à sa teneur en méthionine, la betterave facilite l'élimination des déchets. Elle contient aussi de la bétanine, ce qui stimule la dégradation des acides gras dans le foie.

6. Le brocoli : Le brocoli, riche en vitamine C et en souffre facilite l'élimination des toxines. C'est aussi un aliment anti-cancérigène. Les choux sont des légumes détox.

7. Les Céréales complètes : Elles boostent les défenses immunitaires.

8. Les cerises : Les cerises fraîches sont riches en bêta-carotène ainsi qu'en vitamine A et vitamine E. Les cerises stimulent le fonctionnement intestinal ? Du fait de sa richesse en potassium, en magnésium et en fibres, la cerise est non seulement reminéralisante, mais aussi diurétique et laxative. Les infusions de queues de cerise favorisent d'ailleurs le travail des reins. Mais si vos intestins sont fragiles, mixez les cerises en jus, plus digeste que le fruit entier. La cerise est aussi bien pourvue en vitamine C, ainsi qu'en vitamine P qui fortifie les vaisseaux sanguins.

9. Le citron : Le citron permet de décomposer les toxines dans le foie et dans la vésicule biliaire. C'est un puissant nettoyant qui permet aussi de renforcer le système immunitaire grâce à sa forte teneur en vitamine C. Le citron facilite l'élimination des toxines. Comment le manger ? En vinaigrette (avec de l'huile d'olive extra-vierge).

10. Le cresson : Plein de vitamine C, le cresson est parfait pour aider l'organisme à se purifier. Le cresson stimule la purification des enzymes dans le foie.

11. Le curcuma : Cette épice, très utilisée dans les plats orientaux, est un puissant antioxydant et augmente les enzymes anti-inflammatoires dans le foie.

12. L'eau : Boire de l'eau permet à l'organisme de se purifier. Il est recommandé de boire entre 1 et 2 litres d'eau par jour. Si on fait de l'exercice physique, on boit 1 litre d'eau supplémentaire.

13. Le gingembre : Le gingembre est un excellent remède pour se remettre d'une gueule de bois. Il favorise la formation de puissants antioxydants dans le sang et dans le foie tout en permettant à l'organisme de mieux se défendre.

14. Le Pamplemousse : Le pamplemousse a des vertus amincissantes et drainante, un allier du foie.

13. Le persil : Le persil est un excellent détoxifiant. Il permet de renforcer le bon fonctionnement des reins.

15. La pomme : La pomme étant riche en pectine, elle est diurétique et anti diarrhéique. Elle facilite l'évacuation des toxines, la digestion et l'élimination des déchets par l'urine. C'est un fruit qui est aussi riche en vitamine C, en potassium et en fibres.

16. Les graines de sésame : Les graines de sésame peuvent être utilisées pour protéger le foie contre les effets nocifs de l'alcool. Ce sont les acides aminés qu'elles contiennent, soient la méthionine et le tryptophane, qui permettent au foie et aux reins de fonctionner le mieux possible et ainsi accélérer l'élimination des toxines.

17. Le radis noir : Le radis noir est riche en isothiocyanates et en glucosinolate. L'étude de ses effets sur le cancer est directement liée aux études des propriétés anti-carcinogène et anti-mutagène de cette dernière molécule. Il contient par ailleurs de la raphanine, aux propriétés antiseptiques et antibactériennes, ainsi qu'une quantité importante de vitamine C2  et du potassium.

18. Le Thé vert : Permet de réduire les graisses, il ralenti l'assimilation des graisses et du sucre.

19. Les fruits rouges :

  • La fraise : elle fait preuve d'une grande richesse en vitamine C, rivalisant avec les agrumes puisqu'une portion de 125 g suffit à couvrir nos besoins quotidiens. 
    La fraise a aussi une excellente teneur en acide folique (la vitamine B9, rare dans les fruits, nécessaire au bon fonctionnement du système nerveux et au fœtus pendant la grossesse), en fer, en magnésium et en potassium. Ce qui explique qu'elle stimule les fonctions d'élimination. Seul bémol : elle peut provoquer des réactions allergiques, notamment des crises d'urticaire, chez les personnes prédisposées.

  • La groseille est recommandée pour ses vertus digestives du fait de son action hépatique et de sa grande richesse en fibres (8 g aux 100 g, alors que la teneur moyenne des fruits se situe autour de 2 g). C'est grâce à certaines de ces fibres, les pectines, que les gelées de groseilles sont d'ailleurs inratables... lorsque les fruits sont frais. Choisissez toujours des baies charnues, lisses et brillantes : elles seront d'autant plus riches en fer et en calcium. Les groseilles contiennent enfin de grandes quantités d'antioxydants, notamment de la vitamine C et de la vitamine E, amie de nos cellules, ainsi que des flavonoïdes (ou vitamine P) qui lui donnent sa belle couleur, mais surtout protègent notre système cardio-vasculaire.

  • La Cranberry contre les cystites

  • Le cassis : Les feuilles du cassissier ont longtemps été utilisées contre les rhumatismes et comme anti-inflammatoire... Le cassis est le fruit le plus riche en vitamine C, après le kiwi. Il en renferme même quatre fois plus que l'orange. L'action bénéfique de cette vitamine est renforcée par les pigments contenus dans sa peau, des anthocyanes, aux propriétés antioxydantes reconnues. Non seulement ces pigments, tout comme ceux de la groseille et de la cerise, favorisent la fluidité du sang, mais ils jouent également un rôle important dans la formation d'un constituant essentiel de notre rétine et la défendent contre les agressions lumineuses. Le cassis, enfin, contient un taux appréciable de calcium, de fer, et, comme sa cousine rustique la groseille, de fibres.

  • La framboise : Gorgée de vitamine C, la framboise est l'un des fruits les mieux pourvus en fer (0,7 mg aux 100 g), indispensable aux globules rouges. Elle est aussi une excellente source de minéraux puisqu'elle contient du potassium, du magnésium et un taux important de calcium. Sa teneur importante en fibres en fait un remède efficace contre la paresse intestinale. Tout comme les cerises, les intestins délicats les préféreront en coulis tamisé. Et les personnes souffrant de diverticulose devront les éviter car ses petits grains peuvent être irritants.

  • La myrtille : comme le cassis, la bonne teneur en vitamines E et C de la myrtille est optimisée par la présence d'anthocyanes et de tanins, les pigments violets très abondants dans ce fruit. Des études ont montré que, grâce à ces éléments, la consommation régulière de myrtilles améliorait la vision nocturne et constituait une aide précieuse contre la cataracte. Elle contient des fibres, notamment du sorbitol qui stimule la vésicule biliaire. On lui prête des vertus bactéricides contre la cystite et les intoxications alimentaires. Mais attention : la myrtille peut aussi être à l'origine d'allergies.

  • La mûre : Légèrement laxative, la mûre facilite le transit en douceur. Riche en vitamines C, E et en acide folique, elle est également reconnue pour ses vertus dépuratives et tonifiantes, et même pour son action contre les aphtes. Enfin, les précieux flavonoïdes qui lui donnent sa couleur, jouent un rôle protecteur contre les maladies cardio-vasculaires et favorisent la circulation du sang.

Chacun est maître de son destin ! C'est à nous de créer les causes du bonheur. Il en va de notre responsabilité et de celle de personne d'autre.                                                                                                                                                                  Dalaï Lama